Plus de 2.3 millions de dollars dédiés à la création de centres régionaux de services en entrepreneuriat destinés aux jeunes Noir.es

Montréal, le 30 mars 2022 – Le Sommet Jeunes Afro lance le programme RIDE (Réseau d’Intervention en Développement Économique) qui consiste à créer et à mettre en place sept (7) centres de services entrepreneuriaux, dont un centre d’expertise numérique, destinés aux jeunes femmes et hommes entrepreneurs des communautés noires du Québec.

Installés dans les régions à fort impact pour les communautés noires (Montréal, Laval, Outaouais, Capitale-Nationale), ces centres sont des espaces collaboratifs de référence offrant un accès à des infrastructures, des ressources ainsi que l’accompagnement nécessaires à la mise en place, au développement et à la croissance des entreprises.

À terme, le réseau des organismes membres et ces centres vont sensibiliser 5 000 jeunes femmes et hommes (dont des adolescents), accompagner plus de 300 dans différentes phases de leurs entreprises et soutenir le virage numérique de 150 entreprises. Ensemble, ils auront un effet multiplicateur sur la mouvance québécoise et canadienne des Noir.es vers une meilleure intégration économique. De plus, ils permettront aux jeunes entrepreneur.e.s noir.es de faire face à un enjeu majeur celui d’avoir accès à des réseaux d’affaires, des informations et des conseils pour qu’ils puissent développer leurs entreprises et intégrer l’écosystème entrepreneurial.

Le Sommet prévoit investir environ 3 millions de dollars pour faire fonctionner ces centres. Un financement de 2.3 millions est accordé par le gouvernement canadien, via Développement économique Canada pour les régions du Québec, dans le cadre du Fonds pour l’écosystème du Programme pour l’entrepreneuriat des communautés noires.

L’initiative RIDE est mise en œuvre par les organismes membres du Sommet suivants : Chantier d’Afrique du Canada, Black Community Ressources Center, Centre R.I.R.E 2000, Centre Communautaire Coumbite Laval, Maison d’Haïti, Accompagnement des femmes immigrantes de l’Outaouais.